Les représentations de la langue française. Soutenance de Stefano Vicari, Brescia, 7 juillet

Wordle: stefano2

Le 7 juillet prochain, Stefano Vicari soutiendra une thèse en sciences du langage sur la représentation de la langue française, qui articule folk linguistics, théorie des prédiscours et sociolinguistique des attitudes. Ce travail, mené sur un corpus de presse, s’est accompli dans le cadre d’une cotutelle entre l’École doctorale en linguistique française de Brescia et L’université de Paris 13 (École doctorale Érasme et EA 452 Cenel).

Composition du jury

Marie Hédiard, Università di Cassino
Mariagrazia Margarito, Université de Turin, codirectrice
Marie-Anne Paveau, Université de Paris 13, codirectrice
Agnès Steuckardt, Université de Montpellier 3

Résumé

LES REPRESENTATIONS DE LA LANGUE FRANÇAISE. ATTITUDES, PREDISCOURS, QUESTIONS DE CONFIANCE

Les commentaires métalinguistiques populaires publiés entre 1995 et 2005 dans des quotidiens nationaux et régionaux et sur l’internet depuis 1995 sont analysés à partir du cadre épistémologique de la folk linguistics américaine et au prisme des trois notions d’attitude, de prédiscours et de confiance épistémique. Les marques langagières et les procédés discursifs analysés (postures énonciatives des scripteurs, interrogations génériques, formes de la déixis, modalités épistémiques, métaphores, etc.) montrent jusqu’à quel point les scripteurs partagent au niveau prédiscursif un ensemble de valeurs, de pratiques, de savoirs et de connaissances permettant la création d’un discours fortement consensuel, évident et objectif aux yeux de tous les membres de la communauté linguistique. Ce partage prédiscursif permet ainsi la reconnaissance de la part de tous les locuteurs des mêmes autorités sur la langue française et, par là, constitue la condition pour que certains savoirs linguistiques puissent perdurer dans le temps et entrer dans le sens commun d’une communauté linguistique. Cela est montré également par la prise en compte du statut des linguistes et des savoirs scientifiques au sein des commentaires linguistiques non savants : les références savantes font le plus souvent l’objet d’une certaine méfiance due, comme nous le démontrons, au non partage des mêmes prédiscours sur la langue.

REPRESENTATIONS OF THE FRENCH LANGUAGE. ATTITUDES, PREDISCOURS, QUESTIONS OF TRUST

Popular metalinguistic comments published between 1995 and 2005 in national and regional newspapers and on the Internet since 1995 are analyzed using the epistemological framework of folk linguistics and throughout the prism of the three concepts of attitude, prediscours and epistemic trust. Marks language and discursive processes analyzed (enunciation of writers, questions generic, forms of deixis, epistemic modalities, metaphors,) show how far the writers at prédiscursif share a set of values, practices and knowledge to create a highly consensual speech, clear and objective by all members of the linguistic community. This prédiscursif sharing allows recognition from all speakers of the same authorities on the French language and, hence, is the condition for some linguistic knowledge can persist in time and into the common sense of a linguistic community. This is shown also by taking into account the status of linguistic and scientific knowledge among the non-linguistic comments: the scientific references are often subject to some suspicion due, as we show, the non-sharing prédiscours on the language.

Mots-clés : prédiscours, confiance épistémique, attitude métalinguistique, folk linguistique, représentation linguistique, émotions, analyse du discours, sociolinguistique.

Illustration : Nuage de la première partie de la thèse, réalisé avec Wordle.


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...