Parution. Lingua franca, la véhicularité linguistique

Fred DERVIN, 2010 (dir.), Lingua francas. La véhicularité linguistique pour vivre, travailler et étudier, Paris, L’Harmattan, « Logiques sociales ».

Une lingua franca se définit comme « une langue de contact entre individus qui ne partagent ni une langue maternelle ni une culture nationale commune » (Firth,1990). Les lingua francas existent depuis toujours et elles ont permis d’interagir et de communiquer, de faire du commerce, d’être d’accord, de débattre, de s’aimer, de se détester… A part l’anglais dit lingua franca, on sait peu des autres langues qui permettent aux individus de se rencontrer dans la véhicularité.

Sommaire

IntroductionDébats autour de la véhicularité, Fred Dervin.

Histoire de la Lingua Franca, Jocelyne Dakhlia
L’amour du français. Passions langagières et marquages sociaux, Marie-Anne Paveau

Lingua francas et socialité

Langue véhiculaire et langue cible commune : la communication interalloglotte, Sigrid Behrent
Esperanto as a family language, Jouko Lindstedt
Solidifications et métamorphoses identitaires d’un couple mixteFred Dervin

Lingua francas et contextes professionnels

Travailler et communiquer en plusieurs langues : Lingua franca ou bricolage de langues ? Roxana Taquechel-Chaigneau
Le suédois lingua franca au travailJens Allwood & Dora Kós-Dienes
La langue des enseignes en Tunisie et l’émergence d’une langue hybrideAmmar Azouzi
Romanian, a vehicular language, for foreigners living, working or studying in Romania ? Representations and stereotypes,
Cristina Ungureanu

Lingua francas et éducation

Computer-mediated communication in French as a lingua francaFred Dervin & Béatrice Fracchiolla
Chinois de Malaisie et langues européennes, une question d’affinitésRégis Machart, Lim Sep Neo & Lim Choon Bee
Étudiants internationaux en Malaisie : quelles représentations du malais ? Lim Sep Neo, Régis Machart & Yamato Eriko


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...