« Les corps de la chercheuse », conférence séminaire « Genre, médias et communication », 25.09.15

Les corps de la chercheuse. Subjectivités perceptives

dans l’analyse de corpus liés au sexe des femmes

Séminaire « Genres, médias et communication

animé par Virginie Juillard et Nelly Quemener, 25.09.15

Profil de femme

Résumé

TW : il sera question de viol et de pornographie violente dans cette conférence

Les chercheur.se.s ont un corps, illes en ont même plusieurs selon les rôles assumés dans leurs différentes activités. Cette remarque apparemment simpliste implique plusieurs questions aussi peu posées que complexes et passionnantes sur l’engagement corporel, émotionnel, mémoriel ou psychique des personnes qui mènent des recherches sur des corpus ou des terrains sollicitant particulièrement leurs émotions, leurs dispositions et leur histoire (leur personnalité et leurs identités). Le problème général posé par cet engagement, de nature épistémologique et méthodologique, est celui de sa mise en jeu dans le travail de recherche, normé par des cadrages scientifiques et institutionnels et inscrit dans une culture scientifique qui oppose encore de manière binaire intellect et affect.

Je propose de poser quelques-unes de ces questions à partir de ma personnalité, de mes identités et de mes corps de chercheuse, dans le champ de l’analyse du discours, à propos de corpus liées aux dimensions sexuelles du corps féminin comme la sexualité, la médecine sexuelle, la pornographie, le viol.

Plan de l’intervention

Anecdotes

1. Cadrage épistémologique et théorique

  • 1.1 Les questions de recherche
  • 1.2 Les trois corps de la chercheuse
  • 1.3 Notions mises au travail

2. Subjectivités perceptives liées au sexe comme objet de recherche

  • 2.1 Objet empêché, observables scandaleux
  • 2.2 Corps sexué, corps violable
  • 2.3 Corps sexuel, corps excitable/dégoûtable
  • 2.4 Mise à l’épreuve contre-transférentielle du corps de l’analyste

Bilan et pistes. Les subjectivités perceptives comme appuis pour la recherche

Références

  • BAUDRY Patrick, 1997, La pornographie et ses images, Paris, Pocket.
  • BERLINER David, 2013, « Le désir de participation ou Comment jouer à être un autre », L’Homme, 2013/2 n°206, p. 151-170.
  • BONHOMME Marc, HORAK André, 2009, « Stratégies rhétorico-pragmatiques de l’euphémisme dans le discours publicitaire », Synergies Italie n° spécial, p. 51-59.
  • CADAUREILLE Céline, 2013, « Répandre le doux nectar : désir de souillure et dissolution de la figure », Proteus, revue en ligne, http://www.revue-proteus.com/articles/Proteus05-03.pdf
  • CARATINI Sophie, 2012 [2004], Les non-dits de l’anthropologie, Vincennes, éditions Thierry Marchaisse.
  • DAMASIO Antonio 2001 [1994], L’erreur de Descartes. La raison des émotions, trad. M. Blanc, Paris, Odile Jacob.
  • DESCOLA, P. (2006). Par-delà nature et culture. Paris, Seuil.
  • DEVEREUX Georges, 1980 [1967], De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris, Champs Essais.
  • DUMET Nathalie, « L’expression somatique en séance, maillon associatif propice à la pensée », Champ psy, 2013/1 n° 63, p. 27-39.
  • FREUD S., 1987 [1905], Trois essais sur la théorie sexuelle, trad. h. Koeppel, Paris, Gallimard.
  • HARAWAY Donna, 2007, Manifeste cyborg et autres essais: sciences, fictions, féminismes. (L. Allard, D. Gardey, & N. Magnan, Éd.) France: Exils Ed.
  • HUTCHINS E., 1994 [1991], « Comment le cockpit se souvient de ses vitesses » (trad. de « How a Cockpit Remembers its Speed »), Sociologie du travail 4 : 461-473.
  • KORFF-SAUSSE Simone et al., « Avant-propos », Champ psy, 2013/1 n° 63, p. 7-8.
  • KULICK Don, 2006. Theory in Furs : Masochist Anthropology, Current Anthropology 47 (6) : 933-952.
  • KULICK Don, 2011 [1995], « La vie sexuelle des anthropologues : subjectivité érotique et travail ethnographique », Genre, sexualité & société 6, http://gss.revues.org/2123, consulté le 25 septembre 2015.
  • KULICK Don, WILLSON Margaret, (ed.), 1995, Taboo, Sex, Identity and Erotic Subjectivity in Anthropological Fieldwork, London, Routledge.
  • LATOUR B., 1991, Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, Paris, La découverte.
  • LECOLLE Michelle, 2011 « Changement de sens du toponyme en discours : de Outreau « ville » à Outreau « fiasco judiciaire » », Les Carnets du Cediscor 11  : http://cediscor.revues.org/773
  • MARIGNIER Noémie 2014, « Un point de vue sur les savoirs situés », Espaces réflexifs [carnet de recherche], http://reflexivites.hypotheses.org/5952, consulté le 25.09.2015
  • MARZANO Michela, 2006, Malaise dans la sexualité. Le piège de la pornographie, Paris, J.-C. Lattès.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2010 : « Le désir épistémologique », Présentation de Semen 29, La théorie du discours. Fragments d’histoire et de critique, p. 7-16.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2012, « Désir épistémologique et émotion scientifique », L’infusoir [carnet de recherce], http://infusoir.hypotheses.org/2182, consulté le 25.09.2015
  • PAVEAU Marie-Anne, 2014, Le discours pornographique, Paris, La Musardine, coll. « L’attrape-corps ».
  • PAVEAU Marie-Anne, 2014, « Sluts and goddesses. Discours de sexpertes entre pornographie, sexologie et prostitution », Questions de communication 26, p. 111-136.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2014, « Extension du domaine de la pornographie. Les techniques sexuelles du corps », Poli. Politique de l’image 9, p. 12-20.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2014, « Quand les corps s’écrivent. Discours de femmes à l’ère du numérique », dans Bidaud É. (dir.), Recherches de visages. Une approche psychanalytique, Paris, Hermann, p. 207-241.
  • PIRON Florence, 2000, « Responsabilité pour autrui et savoir scientifique », Éthique publique 2.2, 115-126.
  • POWDERMAKER Hortense, 1939. After Freedom: A Cultural Study in the Deep South. New York: Russell and Russell.
  • POWDERMAKER Hortense, 1966. Stranger and Friend; the Way of an Anthropologist. New York: W. W. Norton.
  • ROCH-VEIRAS Sophie, 2009, « Les émotions suscitées par un texte en langue étrangère chez un compreneur-apprenant », Synergies Espagne 2, 223-234.
  • ROUX J. et al. (dir.), Les « passions cognitives » ou la dimension rebelle du connaître en régime de passion. Premiers résultats d’un programme en cours, Revue d’anthropologie des connaissances, 3-3, 369-385.
  • RUCHON Catherine, 2015 [2012], « De l’intrusion du chercheur à l’intention vertueuse », Cahiers de praxématique 59, 109-133.
  • SCHAEFFER, J.-M. (2007). La fin de l’exception humaine. Paris, Gallimard.
  • SCOTT Joan W., 1988, « Genre, une catégorie utile d’analyse historique », Les Cahiers du GRIF [1986], no 37-38, 125-151.
  • VARELA, F., THOMPSON E., ROSCH E., 1993 [1991], L’inscription corporelle de l’esprit. Sciences cognitives et expérience humaine, trad. V. Havelange, Paris, Seuil.

Diaporama

 

Crédit : « Profil de femme », Fa-Tima’s Colorznshapes, 2011, compte de l’auteure sur Flickr, CC BY-NC-ND 2.0


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...