La vie rêvée des murs. Petit conte graffitique

Les graffitis des maraîchers-Pyrénées, c’est un peu comme les champignons en forêt, il faut connaître les bons endroits et y aller au bon moment. Pour ramener un panier d’images, il faut se balader juste après le week-end, le lundi matin par exemple. Je vous avais expliqué la semaine dernière, en présentant les animaux, que le style était devenu figuratif et s’approchait du cartoon ou du dessin. Aujourd’hui, petite visite des figures humaines sous forme de conte (les photos ont été prises entre le 3 et le 8 septembre). Et rendez-vous la semaine prochaine peut-être, si les bombes de couleur ont parlé pendant le week-end.

Dans un palais lointain,

vivait un homme au nez bleu

qui gardait des prisonnières enchaînées,

surveillées par un homme tentatoué.

Un jour un gentil pirate vert,

accompagné de son équipage,

et de madame Nouille, cuisinière expérimentée,

accosta au rivage du palais. Dans une petite maison des environs,

habitée par madame Canaille

et madame Follette,

ainsi que leurs maris, monsieur Chapeau

et monsieur Qui,

il rencontra des ennemis de l’homme au nez bleu, Casquette bleue et Bonnet rose.

Aidés par une mystérieuse créature au long cou,

par l’étrange mademoiselle Mauve,

et des amis de Monsieur Qui,

ils délivrèrent les prisonnières, qui s’en furent le cœur léger.



Citer ce billet
Marie-Anne Paveau (2010, 11 septembre). La vie rêvée des murs. Petit conte graffitique. La pensée du discours. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ssim

Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Emilie dit :

    oui, je trouve aussi fascinant ce mur \éphémère\ qui fait signe et réveille l’imaginaire

  2. Isabella dit :

    Le “petit conte graphitique”… je me demande si l’un de ces jours il va apparaître sur un mur différent… Super les photos, le conte… mais j’avoue : je suis fascinée par la version sage d’Azraël du billet précédent !

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search