Galerie des « mais »

La conjonction mais, souvent présentée comme un outil d’opposition, fonctionne plutôt, la plupart du temps, comme un inverseur de stéréotype : dans la première partie de la phrase, un stéréotype, lexical (le sens d’un mot) ou culturel (une idée reçue) est amorcé ; l’emploi de mais inverse ce stéréotype, et cela produit des effets souvent drôles, et parfois étonnants.

♦ Le slogan publicitaire des friandises After Eight il y a quelques années
« After Eight, tellement anglais, mais tellement bon ! »

♦ Dans la présentation de l’émission « Le grand concours » le samedi 11 septembre 2010, dans Télérama :
« Ce sont des stars… Mais sauront-ils seulement citer les Sept Merveilles du monde sans se tromper ? »

♦ David Pujadas, 20 heures 10 février 2010, à propos des événements en Égypte
« L’ambiance est calme mais survoltée ce soir au Caire »

♦ Présentation Twitter de Lionel Cholet (lionelchollet)
« J’aime les vaches mais, à la maison, j’ai un chat ».

♦ Entendu le 5 mars 2011, dialogue entre deux coureurs au lac de Saint-Mandé
« Tu vas pas être complètement heureux, mais c’est pas grave ! ». Rires

♦ Repéré par Olivier Berland (@Oliveberland) et retweeté par Cécile Duflot (@CecileDuflot) le 13.03.2011, cette jolie formule d’un chroniqueur de France Inter :
« On se retrouve face à un risque probable mais impossible »

♦ Dans une copie de Licence 3, un exemple fabriqué par un étudiant :
« Jean aime les filles mais déteste les fréquenter »

♦ Dans le profil d’un usager de Twitter :
« Scientifique mais artiste » 

♦ Un tweet de Flouks_ Thierry Foulkes 24.10.2011 :

Le président de l’afev est impressionné par les pédagogues des Assises mais il est très sympathique #assisespedagos

♦ Présentation d’un post qui a fait grand bruit sur le sexisme d’un article d’un magazine sur les jeux vidéo :

« Cet article a été écrit par Mar_Lard, une hippie orangée mais sympa qui se fait remarquer à Sciences Po en attendant de décrocher son Master en marketing dans l’espoir de travailler dans l’industrie du jeu vidéo. Si vous aussi, vous êtes contre les fringues orange, vous pouvez aller le lui dire sur twitter« .

♦ Un tweet de @Calimaq : 

 

 

 

♦ Un tweet de @fabibi : 

 

 

 

 

♦ Un tweet de @michelguillou

 

 

 

♦ Chapô d’un article de Nicolas Journet, « Le bon rugby et le mauvais football », dans le magazine Sciences humaines (version en ligne, non datée) :

« Viril mais correct » : cela se dit du rugby, opposé à un football plus populaire, mais corrompu, violent et porté à la tricherie. Comment en est-on arrivé là ?

♦  La bio d’une twitta (merci à @Infusoir) :

“Fraîche docteure en phonologie. Mais sinon ça va.”


♦ Dans un article en ligne (sans référence) :

“Le choix d’A.R. : comédienne mais scientifique”

♦ Extrait d’une biographie de Vincent Peillon dans Le Monde :

 

 

 

 

♦  Tweet de @marindacos

marindacos Marin Dacos @gunthert C’est écrit par un developpeur, mais l’idee generale reste pertinente

♦ Titre de Libération, 9 mai 2013

« Israël va construire dans une colonie mais tente d’apaiser Washington »

♦ Extrait d’un mail d’annonce de colloque d’un collègue sur une liste professionnelle française (janvier 2013) :

« Ce colloque est en anglais mais il aura lieu sur 3 continents »

♦ Un tweet de @TheSchwatterer

Capture d’écran 2012-12-31 à 07.47.18


 

 

 

♦ Un tweet d’@acrimed_info

Capture d’écran 2012-12-31 à 07.45.08