Éthique langagière. Appel à références littéraires

La bouche de la vérité avale la main des menteurs. Photo www.visoterra.com

Langage et vertu est sur le métier, le chapitre 3 est en cours de rédaction. J’ai beaucoup d’exemples tirés de l’actualité pour illustrer mon éthique langagière (mensonges, blasphèmes, diffamations, manipulations, noms d’oiseaux, flammes électroniques et politesses variées, mais aussi quelques compliments, de jolies vérités et des « bonnes » paroles diverses), mais il me manque des références littéraires. Si les lecteurs de « La pensée du discours » ont des idées d’œuvres littéraires françaises et étrangères où se posent des questions de morale langagière, où il est question de « bons » et « mauvais » discours, elles sont les bienvenues en commentaire de ce billet !


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l’université Paris 13

Vous aimerez aussi...