[parution] « Faire texte », dirigé par J.-M. Adam

Capture d’écran 2015-07-01 à 18.53.35Jean-Michel Adam (dir.), 2015, Faire texte. Frontières textuelles et opérations de textualisation, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 360 p., 18,50 €.

Collection Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté

Série Linguistique, sémiotique et communication

Présentation

Repartant d’une affirmation d’Antoine Culioli : « Quand on dit qu’un énoncé fait sens, il fait d’abord texte » et débarrassé du leurre de l’évidence naturelle du texte, ce livre interroge moins ce qu’est un texte que les façons dont une suite d’énoncés en vient à faire texte.

Délaissant la question qu’est‐ce qu’est un texte ?, qui ne rencontre que des imaginaires du texte, chaque chapitre pose les problèmes de l’unité du texte et de ses unités constitutives, des facteurs et effets de continuité et de discontinuité et du lien entre textualité et généricité.

Ainsi sont abordées la plupart des grandes questions qui se posent aux sciences et disciplines des textes et discours, littéraires et non littéraires, écrits et oraux, avec des ouvertures vers la dimension iconotextuelle de nombreuses pratiques discursives et vers les textualités numériques.

Les différents chapitres explorent les facteurs de textualité qui traversent aussi bien l’oral interactif (chapitre 6) que les brouillons d’écrivains (chapitre 5), la question des limites et frontières de la textualité dans deux célèbres lettres de Rimbaud (chapitre 3) et à travers les cas des suites romanesques en forme de cycles (chapitre 4) et des textualités numériques (conclusion). Le déficit de théorie de la textualité des travaux sur l’argumentation (chapitre 2) et sur le discours (chapitre 1) est questionné et dépassé par des propositions théoriques qui ont l’ambition de faire de la linguistique textuelle un lieu de fédération des disciplines du texte et du discours (grammaires phrastique et transphrastique, linguistique textuelle et analyse de discours, stylistique et poétique, génétique des manuscrits et philologie matérielle).

Sommaire

Avant-propos

Jean‐Michel ADAM : Introduction aux problèmes du texte

Gilles PHILIPPE & Jean‐Michel ADAM  : CHAPITRE I. Continuité et textualité

Thierry HERMAN & Raphaël MICHELI : CHAPITRE II. Quelques enjeux d’une théorie de l’argumentation à l’échelle du texte

Vincent CAPT & Vincent VERSELLE : CHAPITRE III. Faire problème au texte : les «lettres du Voyant » de Rimbaud et la continuité textuelle

Jean‐Daniel GOLLUT & Joël ZUFFEREY : CHAPITRE IV. Cohérence référentielle et frontières de texte : la désignation de personnages dans les cycles romanesques

Rudolf MAHRER & Valentine NICOLLIER SARAILLON : CHAPITRE V. Les brouillons font‐ils texte ? Le cas des plans pré‐rédactionnels de C. F. Ramu

Marcel BURGER & Jérôme JACQUIN : CHAPITRE VI. La textualisation de l’oral : éléments pour une description de la construction collaborative de la complétude

Double conclusion en forme d’ouverture sur les textualités numériques

Jean‐Marie VIPREY
Ouverture. L’analyse textuelle des discours et son informatisation

Marie‐Anne PAVEAU
Ouverture. En naviguant en écrivant. Réflexions sur les textualités numériques (lire sur HAL)

Résumé texte M.-A. Paveau

Ce texte est une réflexion sur la manière dont les énoncés natifs du web « font texte », et peuvent ainsi constituer des objets pour la linguistique textuelle, qui, comme l’analyse du discours et l’analyse conversationnelle dans une moindre mesure, est restée en grande partie au bord du web. Il est constitué de réactions aux textes d’un recueil élaboré à partir des interventions d’une journée organisée en hommage à Jean-Michel Adam à l’occasion de sa retraite. Le propos est organisé sous la forme d’une suite de quatre entrées qui se succèdent par ordre alphabétique : délinéarisation, matérialités, non-texte et numérique, assorties de plusieurs sous-entrées au fil de l’écriture : couleur, écologie, fragmentation, inachèvement, numérisé, numérique, numériqué, read-write, redocumentation, texte numérique. Elles sont dotées de manicules qui servent de pointeurs d’hyperliens, faisant de ce texte une production hybride entre imprimé et numérique.

Index des concepts

Commander ici ou ici


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...