Nouveautés de rentrée sur La pensée du discours et Realista : « Série d’automne » et « Invité du mois »

La semaine prochaine, c’est l’automne, nouvelle saison, nouveaux projets sur les carnets consacrés au discours et au réalisme.

La pensée du discours se mettra aux couleurs de la saison et diffusera tous les mardis à partir du 21 septembre sa première Série d’automne en six épisodes, intitulée « Les diseurs de vérité », consacrée à la place de la parole dissensuelle, hétérodoxe ou inaudible dans la société. Il sera question des figures antiques du messager et du parrêsiaste, de la disposition à la vérité des princes de Serendip, et de figures plus contemporaines comme le whistleblower et le lanceur d’alerte. Le dernier épisode sera consacré à la parole critique émancipatrice telle que Luc Boltanski l’envisage dans De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation (Gallimard, 2009). Si cette première saison marche bien, la production envisagera une saison d’hiver… Entretemps, les autres publications continuent, et en particulier demain le tout dernier billet sur les graffitis des maraîchers, consacré aux femmes.

Le carnet REALISTA, consacré aux rapports entre langage et réalité, et aux questions touchant le réalisme en général, a été ouvert en juillet dernier et a paresseusement profité de l’été pour concocter son programme de rentrée. Il  accueille une nouvelle rédactrice, Jeanne Aptekman, qui rejoint l’équipe formée par Guy Achard-Bayle, Fred Dervin et Marie-Anne Paveau. Le carnet met en place sa rubrique « Invité du mois » en posant à des chercheurs de tous horizons la question : « Quelle conception de la réalité mettez-vous en œuvre dans vos travaux ? ».

L’invité de septembre 2010 sera Georges Chapouthier, spécialiste de la philosophie de la biologie. Il nous parlera de biologie, d’éthologie, de ver de terre et de cerveau humain…

On peut suivre des informations liées au contenu des carnets sur FriendFeed

Rendez-vous le 21 septembre  sur les deux carnets !


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l’université Paris 13

Vous aimerez aussi...